Résumé de How to Defi – Beginner, 2nd edition produit par l’équipe de recherche de CoinGecko

Je ne cache pas ma réticence envers les cryptos que ce soit dans un article ou sur ma page Facebook. Quand je dis que je ne veux pas investir dans ce segment, on me sort souvent la même réponse: « C’est parce que tu ne connais pas assez ça ». Je me suis déjà renseigné sur le sujet, mais pas assez assidument pour lire un livre. Il faut dire que je n’avais pas envie de lire un livre écrit par quelqu’un qui est totalement biaisé. Si on écrit un livre sur le sujet, c’est normal d’être pour, mais il ne faut pas se voiler la face sur les défauts non plus. On m’a recommandé de lire How to DeFi – Beginner? créé par l’équipe de recherche de CoinGecko. Le terme DeFi vient de Decentralized Finance. Au début, je n’étais pas tout à faire certain parce les auteurs travaillent quand même pour une plateforme de cryptos, mais il s’est avéré un bon choix.

J’ai appris beaucoup sur cet univers, mais je vais brûler mon punch tout de suite, ça ne m’a pas convaincu d’acheter de la crypto. La saga n’est pas terminée parce que j’ai l’intention de lire How to Defi – Advanced écrit par la même équipe. J’ai même un 3e livre que je souhaite lire sur le sujet et dont j’écrirai dessus. Bref, vous n’avez pas fini d’entendre parler de DeFi/blockchain. J’espère vous en faire apprendre davantage sur le sujet que simplement mettre des emojis de fusées « 🚀🚀🚀 ».

Le livre m’a permis d’en apprendre sur le sujet. Il a confirmé plusieurs éléments que je pensais qu’il soit positif ou négatif . On va passer au travers de plusieurs concepts ensemble.

LE SYSTÈME D’EMPRUNT

L’introduction commence en disant qu’on doit remplacer les banques parce qu’elles sont risqués et représentent un risque systémique. Ça peut être un argument. Par contre, par quoi devrions-nous les remplacer? On mentionne par la suite qu’on peut effectuer des prêts ou des emprunts grâce aux cryptomonnaies. La différence par rapport au système bancaire traditionnel où est-ce qu’un intermédiaire (la banque) effectue des vérifications (revenu, avoir net, endettement actuel, etc.) est qu’il n’en a pas dans le monde de la crypto. N’importe qui peut emprunter le montant qu’il veut sans passer par des formulaires.

J’avoue avoir un petit doute. Le risque systémique de ce système bancaire me semble élevé si n’importe qui peut emprunter non? C’est réellement une question que je me pose. Est-ce plus sécuritaire comme système que le système bancaire actuel? Les banques ont des assurances en place. Pensons à la SCHL qui protège les hypothèques, la SADC qui protègent les dépôts et la banque centrale/gouvernement qui peuvent agir en dernier recours. Les cryptos ont des assurances aussi, mais c’est un système définitivement moins bien roulé pour l’instant. C’est sûr qu’il faut donner du temps pour que cela soit comparable. Les cryptos ont aussi un risque de piratage élevé. Le fait que la blockchain soit publique la rend plus susceptible de se faire pirater. Ce qui est difficile c’est de changer la blockchain, mais les pirates ne cherchent pas vraiment à la modifier, ils veulent votre argent. Dit autrement, ils veulent vos clés de voiture, pas de tenter voler le moteur de celle-ci.

De l’autre côté, les épargnants peuvent proposer leur argent à un algorithme pour que celle-ci prête à une autre personne similairement au système actuel. La différence est qu’il n’y a pas de banque en tant que tel. L’algorithme prête de l’argent, mais personne possède cette dernière. Le bassin d’épargnant est ultimement la banque en quelque sorte. Ainsi, les épargnants touchent un taux d’intérêt qui est l’équivalent du profit de la banque plus l’intérêt traditionnel. C’est comme si en ayant des dépôts à une banque, vous deviendriez actionnaire de celle-ci. Ce genre de concept, c’est ce que je trouve intéressant avec la blockchain. On a un gain clair et net pour le déposant. Ce système pourrait être mis en place avec du USD et c’est en quelque sorte ce qui est fait actuellement. Les cryptos volatiles (Ethereum/Bitcoin par exemple) peuvent être échangés pour des « stable coins », des cryptos qui copient la valeur du dollar américain. On ne peut pas utiliser un Ethereum/Bitcoin pour tous les « services ».

LES CONTRATS INTELLIGENTS

Les contrats intelligents sont offerts par certaines cryptos dont la plus populaire est l’Ethereum. Ces contrats permettent de programmer des actions selon certaines règles. Par exemple, on pourrait acheter un contrat pour verser de l’argent à ses enfants toutes les semaines. Ou bien, on pourrait rédiger un contrat sur la blockchain et du moment que les critères sont rencontrés, l’échange d’argent et la propriété du bien est échangée. Je pense que les contrats intelligents sont une partie intéressante de la blockchain et de son utilité future. Est-ce que les intermédiaires vont totalement disparaître? Je ne crois pas. Par contre, les intermédiaires peuvent devenir beaucoup plus efficaces et donc moins cher à utiliser. Est-ce que vous rédigeriez un contrat sur une blockchain? Personnellement, j’utiliserais quand même un avocat, il me faut quelqu’un qui programme comme il se doit mes critères pour que le contrat soit bien exécuté, etc. Bref, c’est pas demain la veille qu’on va supprimer tous les intermédiaires.


LE SYSTÈME DÉCENTRALISÉ L’EST MOINS QUE VOUS LE PENSER

CRÉATION DE NOUVEAUX INTERMÉDIAIRES

Des compagnies qui offrent de l’assurance, de sécuriser votre portefeuille de cryptos, des nouvelles plateforme d’échange (bourses). Pour un monde qui est supposé tuer énormément d’intermédiaires, on en crée aussi des nouveaux. Ce n’est pas forcément mauvais, mais j’avoue que je ne m’y attendais tout simplement pas. Les gourous de la blockchain mentionnent le terme « decentralized » à chaque phrase, donc j’avais certaines attentes à ce niveau. Voilà pourquoi il vaut mieux faire ses recherches soi-même!

LES DÉTENTEURS DES ACTIFS VOTENT POUR LA MODIFICATION DU CODE

Si personne ne contrôle le système décentralisé, comment peut-on y faire des modifications? C’est une des question qui m’est venu à l’esprit assez rapidement. La réponse: par un système de vote tout comme les actionnaires d’une compagnie. Je trouve que ça ouvre la porte à des abus particulièrement s’il s’agit d’un système non régulé. De riches individus pourraient ainsi contrôler tout le système en ayant 50% + 1 des cryptos sur le marché. C’est peut-être difficilement réalisable dans un très gros marché, mais dans un petit, c’est facilement concevable. Certaines compagnies sont détenus par leur(s) fondateur(s), c’est vrai. Est-ce réellement un problème dans le cas de la crypto? La question est lancée.

LES POUR ET LES CONTRE

Si on résume brièvement cela donne:

POUR

  • Imputabilité – Personne ne peut changer les éléments stockés sur la blockchain;
  • De confiance – Du moment que les actions sont enclenchés, elles seront exécutés;
  • Transparence – Affiché publiquement et auditable par tous;
  • Autonomie – pour moi, l’avantage le plus important n’est pas la décentralisation. C’est plutôt l’autonomie. Le système « vie » sans que personne intervienne. C’est ce qui vient tuer des intermédiaires, car du moment que le système est en place, nous avons besoin de personne pour le faire fonctionner…ou en tout cas de beaucoup moins de gens potentiellement.
  • Digitalisation – Pour moi, la blockchain est la suite de la digitalisation de l’économie avec tous les avantages que cela peut procurer. Intéractions entre documents (ex: transférer un document), facilité de maintient (une fois stocké, rien n’est à faire) et automatisation (l’intéraction entre les documents, tout comme sur internet, permet une grande possibilité d’automatisation).

CONTRE

  • Imputabilité – Les humains font des erreurs. Ils perdent leurs mots de passe, donnent des informations qu’ils ne devraient pas partager et font des choses qu’ils vont regretter par la suite. Si chaque oublie de mot de passe a le potentiel de détruire le patrimoine d’une personne, ce n’est pas viable.
  • Transparence – La transparence rend la vie plus facile pour les personnes malveillantes qui désirent pirater le système.
  • Économie d’échelle – Un système décentralisé rime rarement avec efficacité. Les frais élevés pour effectuer des transactions sont à mon avis une preuve de ce manque d’économie d’échelle. Peut-être que la modification du code ou l’arrivée de nouvelles cryptos règlera ce problème. L’univers est tellement jeune encore.
  • Risqué: le système n’est pas mature. Le risque de piratage, la volatilité des actifs, le risque réglementaire, le risque de « remplacement » par une technologie similaire, mais plus performante. Bref, ils sont nombreux et c’est normal. Tout comme au début d’internet, plusieurs compagnies ont disparu. C’est la destruction créatrice, la création de quelque chose amène inévitablement la destruction d’une autre chose.

LE LIVRE EST VENU SUPPORTER CERTAINS ÉLÉMENTS QUE JE PENSAIS

Les « tokens »/cryptos n’ont pas à s’apprécier autant. Elles sont plus comme un outil…dans le cas qu’elles aient une réelle utilité. Pour moi, c’est comme investir de l’argent dans des points de jeux vidéo. Eux aussi ont une valeur, ils ont une utilité pour transiger, mais je ne verrais pas pourquoi je devrais mettre une partie de mes économies dans ça.

Plusieurs avantages des cryptos reposent uniquement sur le fait qu’elles sont hors-la-loi. On vante comment transférer de l’argent à l’international est extrêmement facile avec la crypto. Si on enlèverait les lois du système actuel, ce n’est pas plus difficile d’envoyer de l’argent à son voisin qu’à quelqu’un en Europe. La réalité du système actuel est que nous avons des lois contre le blanchiment d’argent (je suis un peu au courant, j’ai déjà travaillé dans une banque!) et que c’est principalement cela qui ralentit le processus et qui ajoute des frais. Si on ajoute ces lois aux cryptos, je suis convaincu qu’on aurait un système plus lent et plus cher que l’actuel. Cela n’enlève rien que les cryptos pourraient devenir plus efficaces un jour. Par contre, ne nous voilons pas la face, c’est très loin d’être le cas actuellement.

Je ne crois pas que les cryptos vont remplacer le système fiduciaire (« le USD »). Les cryptos utilisent déjà les stable coins, une crypto adossée au USD. Je ne vois pas la différence entre utilisé un stable coin ou un transfert bancaire. Si c’est ça qu’on entend lorsque l’on dit que les cryptos vont remplacer le USD, d’accord, pour moi, c’est la même chose. Que le bitcoin va remplacer le système actuel et que c’est une valeur refuge, je ne pense pas être un jour capable d’avaler ça à moins que ça se concrétise.

Je vous laisse avec trois définitions qui peuvent être très utiles si vous parlez de cryptos avec quelqu’un :

Ignorance – État d’une personne qui ignore ; fait de ne pas connaître qqch.
Dogmatisme – Caractère dogmatique ; rejet du doute, de la critique.
Scepticisme – Refus d’admettre une chose sans examen critique.

#TeamSceptique

Le journal d’un investisseur
Facebook

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑