Introduction au REER et à la table d’imposition

Cet article définit le REER et s’adresse aux gens qui sont moins familiers avec celui-ci. Si vous voulez directement savoir comment bien utiliser son REER, c’est par ici.

Le Régime enregistré d’épargne retraite (REER), comme son nom l’indique, est un régime enregistré offert par le gouvernement. Celui-ci est le plus vieux régime enregistré au Canada, il a été créé en 1957. Le REER est bien ancré dans la mémoire des gens contrairement à des régimes plus récents comme le CÉLI. Malgré que le REER soit plus vieux, il est souvent mal compris…et avec raison. Il y a beaucoup de détails entourant ce compte. On va tenter de l’apprivoiser ensemble.

PLACEMENTS ADMISSIBLES
Tout ce qui se transige sur les marchés financiers (actions, obligations, fonds mutuel, fonds négocié en bourse) sont généralement admissibles au REER. Ceci est rarement un problème.

Pour les gens plus sophistiqués, les options longues (long call/long put) sont éligibles et les options à découvert (short put/short call) ont certaines restrictions qui se résument à avoir une certaine couverture (pas de naked put/naked call). Les comptes marges ne sont pas admissibles ni les futures. Je vous réfère à Interactive Broker si vous voulez plus de détails. Être sophistiqué n’implique pas d’être meilleur ou obtenir de meilleurs résultats, c’est une nuance importante à faire.

COMMENT ACCUMULER DES COTISATIONS
Un individu peut mettre 18% de son salaire brut admissible dans un REER jusqu’à un maximum de 27,23K$ en 2020. Par déduction, on peut trouver qu’il faut un salaire de 151,3K$ pour avoir droit à la cotisation maximale. Par exemple, si j’ai un salaire de 50K$ en 2019, je pourrai mettre 9K$ dans mon REER en 2020 lorsque le gouvernement fédéral aura validé les cotisations disponibles. Il n’y a pas de restriction d’âge à ce niveau, donc les enfants/adolescents accumulent eux aussi des cotisations REER.

Les droits de cotisation sont cumulatifs, s’ils ne sont pas utilisés, ils sont reportés aux autres années.  Votre montant de cotisation non utilisé est disponible dans votre dossier en ligne de l’Agence du Revenu du Canada (ARC), sur votre dernier rapport d’impôt, sur votre dernière notice du gouvernement pour vos REER ou vous pouvez les appeler pour le savoir. Si vous dépassez très légèrement vos cotisations REER, ce n’est pas grave. Le gouvernement tolère des cotisations excédentaires de 2K$ avant de vous taper sur les doigts.

COMMENT FONCTIONNE LE REER

Le REER fonctionne en 3 étapes : la cotisation, le retour d’impôt et le décaissement.

  1. L’individu doit ouvrir un compte REER et y transférer de l’argent comme il le ferait avec n’importe quel type de compte. Les rendements réalisés à l’intérieur du REER ne sont pas imposables tant qu’ils sont à l’intérieur de celui-ci.
  2. Les gouvernements donnent un retour d’impôt en fonction du montant mis dans le REER et votre taux d’imposition lors de votre prochaine déclaration d’impôt.
  3. Lors d’un retrait du REER, les gouvernements vous imposent sur le montant retiré en fonction de votre taux d’imposition similairement à un revenu de travail.

Le retour d’impôt se calcule avec une table d’imposition (2019). Les colonnes d’impôts (fédéral/Québec/total) et le taux marginal (fédéral/Québec) sont des colonnes moins importantes. Celles-ci sont utilisées pour calculer les autres colonnes dont nous allons utiliser. Voici une définition des colonnes utiles :

Revenu imposable : vos revenus bruts de l’année après les déductions admissibles
Taux effectif : le taux moyen d’impôt payé sur votre salaire
Taux marginal total : taux d’impôt appliqué si vous gagnez 1$ de plus. C’est le taux utilisé pour calculer le retour d’impôt sur les REER
Gain en capital : le taux utilisé lorsque vous réalisez un gain en capital. Un gain en capital est réalisé quand l’on vend un actif a un prix de vente supérieur au prix d’achat. En bref, j’achète une action 40$, elle monte à 100$, j’ai donc 100-40=60$ de gain en capital. Les gains en capital sont imposés à 50% du revenu marginal.

JE M’ÉCARTE DU SUJET 2 MINUTES
Petite parenthèse sur les taux d’imposition. Les individus ont tendance à surestimer grandement la quantité d’impôt qu’ils payent. Si l’on parle strictement de l’impôt sur le revenu, un individu moyen ne paye pas 50% d’impôt. Pour payer 50% d’impôt effectif (l’impôt payé sur l’ensemble du revenu), il faudrait que l’individu gagne près de 1M$ en revenu de travail ou d’intérêt pour payer ce pourcentage. 50% d’impôt marginal implique payer 50% d’impôt sur le prochain dollar gagné. Dans ce cas, l’individu doit avoir des revenus de 150K$ ce qui est très différent. Les gens confondent souvent les deux taux. Ce n’est pas parce que j’ai un taux marginal de 50% que je paye au total 50% d’impôt sur mes revenus. Finalement, plusieurs confondent l’impôt et les cotisations sociales comme le régime des rentes du Québec (RRQ), le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) et l’assurance emploi (AE). Même s’il s’agit d’une déduction sur la paie, ce n’est techniquement pas de l’impôt, mais plus comme une assurance obligatoire dont vous êtes le bénéficiaire. Vous payez de l’impôt sans avoir nécessairement plus de service qu’un autre individu alors que les cotisations sociales offrent un service lié aux primes versées.

CALCUL D’UN RETOUR D’IMPÔT
Une cotisation au REER vient diminuer artificiellement votre salaire sur votre rapport d’impôt. Autrement dit, le gouvernement vous redonne l’impôt que vous aviez payé sur le montant mis dans le REER. Par exemple, si j’ai un revenu imposable de 60K$ et que je mets 5K$ dans un REER, mon nouveau revenu imposable est 55K$ (60K$-5K$). Le gouvernement me redonnera 5K$ * 37.12% = 1856$ où 37.12% est le taux d’impôt marginal pour la tanche 55K$-60K$. On peut prendre un exemple un peu plus complexe. Si j’ai un revenu imposable de 90K$ et que je mets 15K$ de REER. Le revenu imposable sera de 90K-15K$ = 75k$. Mon retour d’impôt sera de :

(90000$-87575$) = 2425$ –> 2425$* 41.12% = 997.16$
(87575$-75000$) = 12575$ –> 12575$*37.12% = 4667.84$

Le retour d’impôt total est de 5664.99$

La plus grande complexité vient qu’il avait plus qu’un palier d’imposition dans cette tranche de revenu. Des calculateurs en ligne existent pour calculer le retour d’impôt. L’objectif est de comprendre le principe et non d’être un pro des tables d’imposition.

SAISON DES REER
Il existe aussi la règle des 60 jours après le 31 décembre, c’est ce que les institutions financières appellent la saison des REER. Durant cette période, une contribution au REER peut réduire le revenu de l’année précédente même si la contribution n’est pas faite dans la même année fiscale. L’année fiscale est du 1er janvier au 31 décembre pour les particuliers. De cette façon, l’individu touchera rapidement son retour d’impôt lorsque son rapport d’impôt sera complété.

UN DES OBJECTIFS DU REER EST DE MAXIMISER SON RETOUR D’IMPÔT
Par exemple, il est peu efficace pour un individu gagnant 30K$ de mettre 20K$ de REER une fois au 5 ans. Il est préférable de répartir son 20K$ en 5 montants de 4K$ annuellement. Dans mon exemple, la somme unique donne un retour d’impôt de 4455.51$ versus 5505$ pour le versement annuel. En utilisant son REER efficacement, l’individu a augmenté son retour d’impôt de 1000$ sans prendre de risque. Il faut savoir qu’une déduction peut être reportée jusqu’au moment opportun. Par exemple, l’individu peut prendre une déduction REER de 4K$ par année sur son rapport d’impôt même s’il avait mis directement 20K$. C’est plus avantageux de mettre directement le 20K$ puis de déduire le 4K$ du rapport d’impôt versus faire un versement annuel de 4K$ dans le REER. En moyenne, vous obtenez un plus gros rendement grâce à vos placements, car vous avez placé votre argent sur une période de temps plus longue.

Quand utiliser le REER? c’est ce que je décortique dans le second article sur le REER : Utiliser son REER efficacement

Le journal d’un investisseur
Blog d’investissement
Facebook

Un commentaire sur “Introduction au REER et à la table d’imposition

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑