Est-ce qu’investir est du gambling?

La comparaison entre un investisseur et un joueur de poker est facile à faire. Les deux utilisent l’argent et les probabilités pour maximiser leurs gains. On ne peut pas cacher que les deux sont similaires.

Le poker utilise l’argent et les probabilités et il est classé comme un jeu de hasard (gambling). L’investissement utilise l’argent et les probabilités. Donc, l’investissement est un jeu de hasard.

« Tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc, Socrate est un chat » – Rhinocéros, Eugène Ionesco

« INVESTIR EN BOURSE, C’EST PAREIL COMME LE CASINO »
J’ai entendu cette phrase par la bouche d’individus avec plusieurs variantes. Certains avec plus d’accent sur l’aspect risqué ou d’autres sur la similitude de parier (investir) de l’argent pour en gagner davantage.

Souvent, j’aimais demander à la personne si un entrepreneur ou un investisseur immobilier étaient des gamblers. La réponse était souvent davantage nuancée que l’investisseur boursier. Pourtant, les deux font la même chose. Ils investissent leur argent dans une/des entreprise(s) ou bien l’investisseur boursier peut acheter des REITs (Real Investment Trusts) qui sont des portefeuilles d’édifice vendus en bourse similairement à un investisseur immobilier. La différence est que l’investisseur boursier peut voir ses gains ou ses pertes à tout moment. Aussi, il ne gère (généralement) pas les édifices ou les entreprises qu’il achète et il peut transiger en quelques secondes à faible coût. Cela peut prendre plusieurs mois et des milliers de dollars en frais connexes à un investisseur privé. Pour moi, il s’agit simplement d’avantages que l’investisseur boursier a sur les autres types d’investisseurs.

EST-CE QUE L’ASSURANCE C’EST GAMBLER?
À ce moment, certains prenaient une définition rigide du mot gamble et disaient que comme l’individu « joue » avec de l’argent, c’est gambler. On peut se demander si prendre une assurance c’est gambler. Après tout, je verse une somme d’argent pour recevoir un montant (fixe ou parfois variable) lors d’un événement futur incertain. Par exemple, si je prends une assurance vie sur un proche pour 20 ans et que celui-ci décède à la 5e année, j’aurai un gain financier immédiat. Ce qui cloche, c’est que l’assurance est l’inverse d’un gamble. On se protège contre un événement aléatoire non désirable alors qu’en prenant un gamble, on souhaite un événement aléatoire désirable. Dans l’exemple précédent, la raison d’avoir pris une assurance était peut-être que la personne était la seule source de revenu de la famille. Sans l’indemnité de l’assurance vie, la famille se retrouverait peut-être au bord de la rue. On remarque que cela ne tient pas la route de dire que toute action qui implique un montant d’argent incertain futur est un gamble. La définition est trop large.

QU’EST-CE QUI MARQUE LA DIFFÉRENCE ENTRE L’INVESTISSEMENT ET LE CASINO?
Voici une mise en situation : un individu me propose de jouer à pile ou face. Le coût du jeu est de 5$ et il me dit que si j’ai le bon côté, il me donnera 15$. Joueriez-vous au jeu?  À mon avis, dans cette situation, l’individu qui accepte le pari prend un risque (dit autrement, il investit) et non un gamble. Pourquoi? La probabilité de gain est positive.

Chaque fois que l’on joue à ce jeu, on gagne 1 fois sur 2 15$ pour une moyenne de 7.50$. Comme le jeu coûte 5$, en moyenne, nous avons un gain de 2.50$ à jouer. Personnellement, je serais prêt à jouer à l’infini à ce type de jeu. Pourtant, je suis loin d’être un gambler compulsif. « Ouin, mais si tu n’es pas chanceux et que ça tombe toujours du mauvais côté? ». Pas convaincu? C’est à ce moment que les statistiques embarquent.

QU’EST-CE QUE LES STATISTIQUES NOUS DISENT?
Après 10 paris, j’ai une moyenne de gain de 25$ et dans 83% des cas, j’ai un rendement positif. C’est encore mieux après 100 paris, car j’obtiens un rendement positif 99.96% du temps et je fais en moyenne 250$. Augmenter le nombre de pari réduit les probabilités de perdre de l’argent et augmente le gain moyen parce que l’espérance de gain est positive.

L’investisseur prend un risque calculé alors que le gambler joue même s’il sait qu’il n’a pas d’intérêt financier à le faire simplement parce qu’il a une probabilité non nulle d’avoir un résultat qui lui convient. Jouer au 6/49, c’est rêver de gagner le gros lot même si on sait que statistiquement la probabilité de gagner est quasi nulle. L’espérance de gain des loteries est négative et jouer davantage ne fera que creuser les pertes. Si les casinos étaient profitables pour l’individu, aucun casino n’existerait parce qu’ils feraient tous faillites. Si vous êtes le gagnant d’un montant important, tant mieux pour vous, mais vous êtes une exception parmi des millions de personnes.

LES CAS PARTICULIERS DES CASINOS
Pour ce qui est du poker, il pourrait ne pas être considéré comme un gamble avec la définition que je donne au paragraphe précédent. Pour certains individus qui ont un talent pour ce jeu, ils réussissent à avoir une espérance positive. Avant de continuer, pourquoi le poker peut avoir une espérance positive, mais pas les autres jeux? Tout simplement parce qu’on ne joue pas contre le casino, mais contre d’autres individus. Le casino se fiche de qui gagne ou perd, il veut simplement que vous jouiez pour qu’il puisse collecter des frais à chaque ronde. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il s’agit d’une minorité de joueurs qui réussisse à rendre l’activité profitable et que le joueur moyen de poker perd de l’argent en jouant dans l’espoir d’en gagner davantage tout comme un gamble classique.

On peut aussi parler de certaines personnes qui ont déniché des stratégies pour avoir plus de 50% de gagner au blackjack et cela a fait l’objet d’un film « Las Vegas 21 ». Les stratégies faisaient varier les mises en fonction des cartes qui étaient déjà sorties. Ils utilisaient les probabilités à leur avantage. Augmenter le nombre de partie augmentait les gains à l’inverse d’un jeu de casino classique. Le capital de départ avait l’objectif de générer des gains futurs comme on le fait avec un investissement classique. Pour moi, ceci n’était aucunement du gambling, mais bien une stratégie méticuleusement bien étudiée.

J’AI UNE ESPÉRANCE POSITIVE, DONC J’INVESTIS. ATTENTION…
Je pense que la gestion des risques peut aussi définir s’il s’agit d’un gamble ou non. Au poker, si l’adversaire crie « all-in », on n’a pas le choix de se mettre totalement à risque pour avoir une chance de gagner. Le résultat est très binaire dans ces situations. On gagne tout ou on perd tout. En investissement, on peut contrôler les risques qu’on veut prendre et pratiquement tous les risques non désirables peuvent être couverts (hedged).

Cependant, je dois faire un bémol. Les produits plus sophistiqués comme l’utilisation de futures avec du levier excessif ou l’utilisation d’options de manière déraisonnable est pour moi du gambling. Si le résultat est trop binaire et que le risque est disproportionné par rapport au rendement obtenu, ça revient à miser sur le rouge à la roulette du casino.

Je considère investir avec des montants trop importants comme un gamble. Par exemple, si on reprend l’exemple du pile ou face sans changer les statistiques, mais avec un coût de 100K$ et un gain 300K$. Même si l’espérance de gain est intéressante (identique à tout à l’heure), l’individu pourrait mettre en péril sa situation financière s’il perdait son pari. Les statistiques fonctionnent quand on peut répéter une expérience fréquemment. Dans ce cas-ci, l’individu a quand même 50% de tout perdre. Je doute que la personne puisse faire d’autres paris après uniquement une perte. On peut dire que l’individu prend un gamble même si celui-ci prend sa décision sur des statistiques favorables. Pour Bill Gates, je le considérerais comme un risque calculé (un investissement).

MOT DE LA FIN
Oui, investir en bourse c’est risqué et il est vrai que ce n’est pas pour tout le monde. Si on ne dort pas tous les jours parce qu’on a de l’argent en bourse, c’est peut-être mieux de retirer l’argent. Oui, avoir de l’argent en bourse ça fait peur, personne ne veut voir son magot d’une vie diminuer de 10-20-30% de façon temporaire.

Je suis convaincu que beaucoup de gens n’investissent pas en bourse plus par manque de compréhension et tentent de le justifier en disant que c’est du gambling et qu’on ne devrait pas toucher à ça. La bourse c’est une petite machine. Parfois, elle fait des bruits un peu étranges, mais on l’aime quand même. Contrairement à un jeu où il y a un gagnant et un perdant, en bourse, tout le monde peut gagner. Il suffit d’investir fréquemment dans un portefeuille diversifié et de laisser le temps s’écouler pour que la machine opère…

Est-ce que l’investissement est du gambling selon vous? Avez-vous votre définition du mot gambling?

Le journal d’un investisseur
Blog d’investissement
Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑